Secteur de la jeunesse et Secteur de l’enseignement : une relation gagnante pour un enjeu commun

Madame Evelyne HUYTEBROEK, Ministre de la jeunesse, et Madame Marie-Martine SCHYNS, Ministre de l’Enseignement obligatoire, ont invité, le 24 septembre 2013, les représentants des organisations du Secteur de la jeunesse (Groupe de travail de la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse – CCOJ) et les Fédérations représentatives des Pouvoirs organisateurs de l’enseignement.

Lors de cette réunion, un représentant des Associations Jeunesse a présenté les résultats d’une enquête menée durant l’été auprès des différents opérateurs Jeunesse. Cela a permis de mettre en avant les différents types de partenariats éducatifs existants entre des organisations de Jeunesse et des écoles, de recenser les pratiques et d’identifier les freins et les éléments facilitateurs de ces partenariats.

Il est très vite apparu que la grande majorité des partenariats apportent un enrichissement mutuel, au bénéfice des enfants, des jeunes et de chacun des deux secteurs. Cela permet aux écoles et aux associations de s’inscrire dans une logique d’éducation globale cohérente, en parfaite adéquation avec les objectifs communs et les missions partagées qui leur sont assignés : Former des Citoyens, Responsables, Actifs, Critiques au sein de la Société (Décret définissant les missions de l’école du 24 juillet 1997 et Décrets Jeunesse).

Fort de ce constat, tant les représentants du secteur Jeunesse que ceux de l’Enseignement ont entamé et mené une réflexion afin de mettre en oeuvre un plan d’action global facilitant les collaborations entre le Monde de l’Éducation formelle et le Monde de l’Éducation non formelle.

Le CECP, très attaché à la coordination des politiques scolaires et des politiques extrascolaires, en tant que Fédération représentative des communes et provinces qui exercent des compétences essentielles à ces deux niveaux, a participé activement aux travaux menés par ce groupe.

Au terme de cette première année de réflexion, ce groupe de travail, épaulé par les Administrations de la Jeunesse et de l’Enseignement obligatoire, a produit différents outils
facilitant l’élaboration de partenariats constructifs.

Convaincu de l’intérêt de tels partenariats, le CECP tient à attirer l’attention de chacun des Pouvoirs organisateurs communaux ou provinciaux sur l’ensemble de ces outils pour qu’il les relaie auprès de ses directions scolaires :

Comme les partenariats pédagogiques entre le Monde de la Jeunesse et le Monde scolaire sont souvent liés à des partages d’infrastructures scolaires, le service juridique du CECP a produit une convention « type » de mise à disposition des locaux scolaires à des tiers. Ce modèle de convention vise une fois encore à faciliter l’action des directions d’écoles communales ou provinciales qui souhaitent se lancer dans l’aventure.

Outre cette base d’outils utilisable par les Pouvoirs organisateurs du CECP et par leurs directions scolaires, le groupe de travail a planifié une demi-journée d’information qui s’est tenue le 1er avril 2014, à Bruxelles, afin qu’acteurs du Monde de la Jeunesse et du Monde scolaire se rencontrent, bénéficient d’une information relative aux différentes formes de partenariats pédagogiques et puissent ainsi s’inscrire plus facilement dans une dynamique partenariale.

Une journée d’information thématique relative à ces partenariats a été organisée dans le cadre du « Salon de l’Éducation », en octobre 2014.

Il était prévu que le travail initié puisse se poursuivre puisque le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté le 20 mars une note pérennisant la concertation des acteurs du Secteur Jeunesse et du Secteur Enseignement via notamment les Administrations respectives.

Le CECP se réjouissait de poursuivre et développer le dialogue et les collaborations avec le Secteur de la jeunesse. Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, les réunions de suivi du projet n’ont plus été organisées depuis le début de la présente législature.